Actualités dans la classe

Vivre la guerre en Ukraine : témoignages

Par SEGOLENE ROYON-CHALENDARD, publié le jeudi 13 juin 2024 15:06 - Mis à jour le mardi 2 juillet 2024 09:13
kiyvpost.PNG
Les élèves de 1HHGSP2 de A.DILLY ont rencontré TATIANA DOROSHENKO, rédactrice en chef-adjointe du Kyiv Post qui vit encore en Ukraine, et sa fille MARINA DOROSHENKO, exilée à Londres. VARTUI GEVORGYAN a fait l'interprète.

C'est en effet à la fois en russe, "la langue de l'ennemi", nous dit d'emblée TATIANA DOROSHENKO et en anglais, parfaitement maitrisé par sa fille MARINA DOROSHENKO, que la rencontre va se dérouler.

Notre collègue Assistante d'éducation, VARTUI GEVORGYAN, a assuré avec brio la traduction du russe et nous l'en remercions.

Les élèves ont commencé par présenter en anglais l'exposition sur l'Ukraine qu'ils ont réalisée en cours d'HGGSP. Les deux invitées les ont félicité pour leur travail de recherche sur l'histoire, la géographie, l'économie et la situation actuelle du pays attaqué par la Russie en février 2022.

Ensuite, TATIANA DOROSHENKO a présenté le Kyiv Post, journal dont elle est rédactrice en chef-adjointe.

Il a été fondé en octobre 1995 par l'Américain Jed Sunden, pour les expatriés car il n'y avait aucune presse locale en anglais jusque là. Aujourd'hui, c'est Bohdan Nahaylo qui est le nouveau rédacteur en chef et le journal ne paraît plus en format papier mais seulement en format numérique (site internet, et réseaux sociaux). Les articles sont rédigés en anglais, arabe et ukrainien.

Ensuite,  un peu à la manière des sondages de "Hugo Décrypte", TATIANA DOROSHENKO a interpellé les élèves par des question simples et directes pour les amener à réfléchir par eux-même, en tant que citoyens, et futurs électeurs : Pour ou contre l'aide de la France aux réfugiés ukrainiens ? Pour ou contre l'entrée de l'Ukraine dans l'Union Européenne ? L'armée ukrainienne a-t-elle le droit d'envoyer des missiles sur le territoire ennemi ?

Après cela, elle a complété les recherches historiques et géopolitiques menées par les élèves en racontant, entre autres,  la "Révolution Orange ". Survenue en Ukraine en 2004, elle constitue un événement majeur en ce qui concerne l’évolution géopolitique du pays dans l'ère post-soviétique.

Dans la dernière période de l'échange, TATIANA DOROSHENKO et MARINA DOROSHENKO ont répondu aux questions des élèves : pourquoi Tatiana est-elle restée en Ukraine ? Comment se passe la vie pour Marina à Londres ? Chacune a témoigné, avec force et sincérité, sur son vécu.

Rester à Kiyv, pour TATIANA, c'est s'engager contre l'ennemi qui livre une guerre inqualifiable à l'Ukraine. Elle n'hésite pas à parler de "comportement proche du génocide"... Les Ukrainiens sont prêts à aller jusqu'au bout, avec pour devise : "mourir ou gagner".

On n'oubliera pas le silence respectueux de l'auditoire quand MARINA a raconté qu'il n' y a pas si longtemps, elle était au lycée, comme eux, insouciante et joyeuse, entourée de ses amis, un en particulier.  Il est mort à Kharkiv, et a été enterré il y a 2 jours : "killed by Putin", comme elle dit. Il s'appelait Bogdan Dronnikov.

 

 

 

 

 

Ainsi, le 24 février 2022, qui marque le début de la guerre en Ukraine à cause de l'invasion de l'armée russe, tout s'est effondré. MARINA a perdu son travail : elle était dermatologue et gagnait très bien sa vie. Elle a dû s'exiler et a choisi de partir en Angleterre. Maintenant elle est vendeuse chez Harold, car son diplôme de dermatologie n'est pas reconnu dans son pays d'accueil. Même si les anglais sont accueillants, ce n'est pas son pays.

TATIANA DOROSHENKO et MARINA DOROSHENKO gardent l'espoir mais disent aussi que l'Ukraine est trop petite face au géant russe et que rien ne sera possible sans l'aide significative des grandes démocraties occidentales, les Etats-Unis, la France...

UN grand MERCI à TATIANA DOROSHENKO et MARINA DOROSHENKO pour leur présence parmi nous et leur témoignage qui fera réfléchir nos élèves.